La Poste, quand digitalisation rime avec collaboration…

La révolution numérique bouleverse tout, et impacte sur son passage modèles économiques, modes de travail et modes de gouvernance. Il ne s’agit donc pas simplement d’adopter de nouveaux outils, il s’agit avant tout de faire évoluer sa façon de travailler et son état d’esprit, sa culture d’entreprise.

La Poste l’a bien compris, et a lancé depuis 4 ans maintenant une plateforme collaborative pour faciliter son acculturation numérique.

 

Rencontre avec Delphine Fougères, Responsable Politique Qualité Transversale Enseigne chez La Poste, dans le cadre du salon Intranet / RSE le mardi 24 Mars 2015.

 

Delphine Fougères en est convaincue, la digitalisation c’est avant tout un état d’esprit, et c’est l’avènement du travail collaboratif.

Le réseau social est un socle indispensable dans une transformation digitale car il permet de connecter les collaborateurs entre eux et ainsi d’améliorer coopération et intelligence collective, d’avoir les bons contacts et bonnes informations au bon moment pour gagner en réactivité.

La Poste a donc fait le choix de créer trois espaces : espace challenge et innovation participative / espace communication / espace irritants (pour faire remonter les dysfonctionnements).

 

 

Comment fonctionne la plateforme collaborative La Poste ?

  • Qui peut y accéder et comment ?
    • Tous les collaborateurs de l’entreprise peuvent accéder à ce lieu d’échanges et de partage de bonnes pratiques. Il n’y a aucune obligation de participation. Seuls les collaborateurs qui le souhaitent en font la démarche en s’inscrivant sur la plateforme.
    • La connexion à la plateforme est possible avec un smartphone.

 

  • Comment faire vivre la plateforme ?
    • Des débats sont animés par des experts sur des périodes de trois semaines, et un forum encourage à l’entraide (possibilité de poser une question et d’obtenir une réponse dans l’heure)
    • La plateforme est animée par de nombreux challenges à un niveau national ou local.
    • Des communications sont envoyées à l’ensemble des collaborateurs pour mettre en avant les dernières idées, les avancées..

 

  • Comment valoriser les idées ?
    • Les managers sont incités à commenter les idées de leurs collaborateurs pour les encourager. Certains ont également pour habitude d’inviter d’autres salariés du groupe à tester l’idée de leur collaborateur. « C’est un marqueur très fort, ça a un effet boule de neige ». Cela favorise en effet ce climat d’innovation et participation.
    • Les collaborateurs ont la possibilité de valider (ou non) une idée en indiquant avoir testé sa mise en œuvre et en expliquant les bénéfices associés (ou non). Si la pratique est testée et appréciée par plusieurs personnes, elle passe entre les mains d’experts et peut ainsi venir intégrer une procédure au niveau national. Cela permet par ailleurs de valoriser la personne ayant communiqué cette idée.
    • Dans le cas des challenges, les idées sélectionnées sont valorisées dans une communication générale.

 

  • Quels sont les résultats ?
    • 10 000 collaborateurs inscrits
    • Déjà 6640 innovations développées et mises en œuvre
    • Beaucoup de collaborateurs participent sur leur temps libre

 

Que retenir de ce retour d’expérience ?

 

A l’heure du Darwinisme Digital, les entreprises qui réussissent le pari de leur transformation numérique sont celles qui adoptent le Digital Thinking et évoluent vers une culture d’entreprise fondée sur l’intelligence collaborative.

Selon une étude IDC, le marché des Réseaux Sociaux d’Entreprise devrait atteindre les 2,7 milliards de dollars d’ici à 2017. Quant au marché des outils collaboratifs en entreprise, l’analyste estime qu’il va connaître une poussée de près de 9% chaque année jusqu’à l’horizon 2018.

 

RSE / intranet 2.0 / MOOC social / digital wokplaces… les options sont nombreuses !

Alors quelle solution allez-vous choisir ?

 

L'équipe

A propos L'équipe

L'équipe Akor consulting est spécialisée dans l'accompagnement humain des transformations, en France et à l'international. Forte des origines très diverses de ses consultants, elle met en place de façon dynamique des projets de conseil, formation, coaching et teambuilding auprès des entreprises en changement. Enthousiaste dans l'état d'esprit, pragmatique dans les résultats et innovante dans la démarche, elle a déjà accompagné plus de 500 entreprises.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Le nudge, une révolution ?

Le nudge : une réponse face à un constat sur nos prises de décision Des recherches à la croisée entre la psychologie et l’économie comportementale ont démontré que nos choix n’étaient pas basés sur des éléments rationnels. Bien que nous ayons connaissance d’une information, cela n’est pas suffisant pour nous inciter à prendre la bonne […]
Lire la suite...

Commentaires 1

Comment relever le pari de sa transformation digitale ? (3/3)

Comment réussir le challenge de la transformation digitale ? La clé de succès est d’évoluer vers une VRAIE culture digitale, fondée sur : L’intelligence collective (cf billet précédent, retour d’expérience La Poste) L’Open Innovation (L’open innovation est un mode d’innovation basé sur le partage, la coopération entre entreprises.) La participation de chaque ASSOCIE et l’engagement de tous : Le […]
Lire la suite...

Commentaire 0

Des MOOC aux SOOC…

Ces formats de formations en ligne qui ont le vent en poupe !   La dernière tendance qui vient faire de l’ombre aux MOOC, c’est le « social learning » – appelons-le, ici, le « SOOC » pour Social Open Online Course. Connaissez-vous ce nouveau système d’apprentissage ? Va t’il prendre le pas sur les MOOC ? Réponses.    MOOC/COOC – SOOC : […]
Lire la suite...

Commentaires 2

La montée en puissance des équipes de vente par l’internalisation de la formation

La société Carador, qui compte 50 boutiques dispersées dans l’hexagone, est en pleine transformation. Sa stratégie est ambitieuse. Il s’agit d’acclimater son modèle économique, en l’état typique d’une organisation « familiale », avec celui d’une organisation « groupe » en vue d’accompagner de façon optimale le développement homogène de sa chaîne de boutiques.   Une fois établis les fondamentaux […]