Management à distance : Défi #3 Tirer parti des signaux faibles

On entend par signaux faibles tout élément révélateur du niveau de motivation de chaque collaborateur. Cela peut aller d’une baisse de qualité d’un livrable, du non respect des délais ou encore d’un changement dans la forme de communication.

 

L’une des clés dans une relation à distance est de ne pas s’installer dans une dynamique de contrôle permanent, mais plutôt de privilégier son attention quant à l’observation des indicateurs mous. Généralement, le débit de la voix varie en fonction d’un état émotionnel et véhicule de l’enthousiasme ou de l’anxiété.

 

Par exemple, lors d’un entretien téléphonique avec un collaborateur vous échangez bien plus que des mots et des informations car vous obtenez de nombreux renseignements sur l’état d’esprit de votre collaborateur. Après avoir raccroché avec votre collaborateur, prenez donc quelques secondes pour vous intéresser à la forme de la conversation plus qu’à son fond.

 

Analyser la communication para-verbale (le paralanguage) de votre interlocuteur est ainsi la meilleure manière de mettre en lumière ces indicateurs dits « mous  », que vous ne retrouverez dans aucun reporting mais qui restent néanmoins indispensables au management.

 

Voici quelques exemples de signaux faibles décelables lors d’une conversation téléphonique :

  • le registre utilisé (votre collaborateur a-t-il utilisé un vocabulaire des émotions, et si oui lesquelles ?)
  • le ton de la voix (dynamique, posé, monocorde, …)
  • l’utilisation du silence
  • le type d’acquiescement (oui franc, « mouais », « huhum »….)

 

Pour compléter ces informations, n’hésitez pas à consulter notre article « Le leadership clé de réussite du management à distance ».

 

Et vous, quelles pratiques avez-vous développées en vue d’assurer le succès du TAD ?

Aline

A propos Aline

Aline Pesse est spécialiste des projets de formation et de transformation menés par le cabinet Akor Consulting depuis 12 années. Elle garantit aux clients l'adaptation en continu des dispositifs de change management pour en maximiser l'efficacité. Elle est également la conceptrice de la "griffe pédagogique" du cabinet Akor Consulting, qu'elle adapte aujourd'hui dans un format blendes learning. Elle est titulaire du diplôme Grande Ecole grade Master à la SKEMA Business School (Major promotion), Accréditée Insights Discovery, Maître praticien en PNL, et Accréditée ORSC (Organization & Relationship Systems. Coaching). Ses clients sont notamment : LCL, Monoprix, groupe Crédit du Nord, groupe Eram et Unibail Rodamco.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Le nudge, une révolution ?

Le nudge : une réponse face à un constat sur nos prises de décision Des recherches à la croisée entre la psychologie et l’économie comportementale ont démontré que nos choix n’étaient pas basés sur des éléments rationnels. Bien que nous ayons connaissance d’une information, cela n’est pas suffisant pour nous inciter à prendre la bonne […]
Lire la suite...

Commentaires 1

Comment relever le pari de sa transformation digitale ? (3/3)

Comment réussir le challenge de la transformation digitale ? La clé de succès est d’évoluer vers une VRAIE culture digitale, fondée sur : L’intelligence collective (cf billet précédent, retour d’expérience La Poste) L’Open Innovation (L’open innovation est un mode d’innovation basé sur le partage, la coopération entre entreprises.) La participation de chaque ASSOCIE et l’engagement de tous : Le […]
Lire la suite...

Commentaire 0

Des MOOC aux SOOC…

Ces formats de formations en ligne qui ont le vent en poupe !   La dernière tendance qui vient faire de l’ombre aux MOOC, c’est le « social learning » – appelons-le, ici, le « SOOC » pour Social Open Online Course. Connaissez-vous ce nouveau système d’apprentissage ? Va t’il prendre le pas sur les MOOC ? Réponses.    MOOC/COOC – SOOC : […]
Lire la suite...

Commentaires 2

La montée en puissance des équipes de vente par l’internalisation de la formation

La société Carador, qui compte 50 boutiques dispersées dans l’hexagone, est en pleine transformation. Sa stratégie est ambitieuse. Il s’agit d’acclimater son modèle économique, en l’état typique d’une organisation « familiale », avec celui d’une organisation « groupe » en vue d’accompagner de façon optimale le développement homogène de sa chaîne de boutiques.   Une fois établis les fondamentaux […]