En quoi le social Learning favorise-t-il le développement des compétences et la motivation des apprenants ? 3/3 – Comment introduire davantage de social Learning dans vos formations ?

Nous avons regroupé dans cet article les astuces pour faire du social Learning facilement et ainsi augmenter l’impact de vos formations, qu’elles soient présentielles ou distancielles.

 

  • Dans les formats présentiels :

 

  1. Le grand classique du tour de table est révolu. Il est maintenant nécessaire d’introduire des touches collaboratives. On favorise donc les travaux de groupes, les temps d’échange et les débats participatifs.

Et en conséquence, la posture de formateur doit tout naturellement évoluer vers celle du facilitateur. Le formateur doit en effet s’adapter aux nouveaux modèles de formation et développer quatre compétences distinctes :

  • Il développe une relation de partenariat adulte / adulte avec les apprenants
  • Il encourage la prise d’initiative et le droit à l’erreur.
  • Il sait également créer les conditions de l’échange dans un objectif d’efficacité collective
  • Il favorise la remise en question et le questionnement continuel.

 

  1. La formation présentielle n’est plus un lieu prioritairement dédié aux transfert de savoir du formateur vers les apprenants. C’est avant tout un lieu d’appropriation

 

  • Par le partage et l’échange : en témoignent les formats comme les GAP ou le co-developpement, qui connaissent un vif succès.
  • Par l’expérimentation : et l’utilisation de métaphores pédagogiques
  • Par l’entrainement : les training days ou training centers se développent

 

 

  • Dans les formats distanciels :

 

Donner la possibilité à l’apprenant de contribuer à sa formation, c’est l’engager dès le départ. Cela maximise donc l’impact de la formation en stimulant son intérêt. Il s’agit par la suite de l’engager durablement, par des sujets qui éveillent son intérêt et des ateliers collectifs, gamifiés par exemple.

 

A ce tître, une nouvelle fonction fait son apparition dans l’univers des ressources humaines, celle du community manager. Celui-ci joue un rôle clé dans le fait de stimuler l’intérêt des apprenants : c’est un communicant (il apporte du contenu régulièrement pour conserver l’engagement de la communauté). Il est aussi modérateur (il simplifie et adapte le contenu à la cible) et facilitateur de l’interconnexion des utilisateurs. Il identifie le contenu pertinent et influence, en étant capable de conduire les utilisateurs à suivre un module de formation ou à se rendre sur un forum. Enfin, il est moniteur garant du contrôle de la communauté et de son animation. Son rôle s’inscrit donc dans le développement de l’organisation apprenante 3.0 en liant les contenus pédagogiques et les savoirs de tous les apprenants.

 

  • De nouvelles pistes dans les temps faibles des parcours blended :

 

Un temps fort est le moment où l’apprenant est « officiellement » en formation, lors du présentiel comme du distanciel. Un temps faible au contraire est situé entre deux, soit lors des moments ou il « digère » et met en pratique les nouveaux acquis.

 

Ces temps faibles sont propices à la réactivation. Il s’agit de se remémorer le travail effectué en présentiel et les connaissances acquises. Citons plusieurs exemples : les travaux collectifs, quand filmés lors de la formation, peuvent par exemple être présentés pour illustrer et s’approprier les bonnes pratiques dégagées. Cela agit comme un rappel des nouveaux acquis mais aussi du bon moment partagé ensemble, en équipe.

Le format de web séries est très apprécié par les collaborateurs qui peuvent même être contributeurs des sujets et scénari choisis. Enfin, le reverse mentoring permet par exemple aux jeunes de tutorer les plus expérimentés entre deux formations sur des sujets novateurs tel que le digital.

 

La vraie question n’est donc pas de savoir si le social learning va avoir un impact mais comment en faire plus et autrement. L’objectif est donc de mettre en place une approche de la formation qui soit systémique et ouverte, fondée sur l’autonomie, la créativité, l’interactivité et la valeur d’usage pour l’apprenant.

L'équipe

A propos L'équipe

L'équipe Akor consulting est spécialisée dans l'accompagnement humain des transformations, en France et à l'international. Forte des origines très diverses de ses consultants, elle met en place de façon dynamique des projets de conseil, formation, coaching et teambuilding auprès des entreprises en changement. Enthousiaste dans l'état d'esprit, pragmatique dans les résultats et innovante dans la démarche, elle a déjà accompagné plus de 500 entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Le nudge, une révolution ?

Le nudge : une réponse face à un constat sur nos prises de décision Des recherches à la croisée entre la psychologie et l’économie comportementale ont démontré que nos choix n’étaient pas basés sur des éléments rationnels. Bien que nous ayons connaissance d’une information, cela n’est pas suffisant pour nous inciter à prendre la bonne […]
Lire la suite...

Commentaires 1

Comment relever le pari de sa transformation digitale ? (3/3)

Comment réussir le challenge de la transformation digitale ? La clé de succès est d’évoluer vers une VRAIE culture digitale, fondée sur : L’intelligence collective (cf billet précédent, retour d’expérience La Poste) L’Open Innovation (L’open innovation est un mode d’innovation basé sur le partage, la coopération entre entreprises.) La participation de chaque ASSOCIE et l’engagement de tous : Le […]
Lire la suite...

Commentaire 0

Des MOOC aux SOOC…

Ces formats de formations en ligne qui ont le vent en poupe !   La dernière tendance qui vient faire de l’ombre aux MOOC, c’est le « social learning » – appelons-le, ici, le « SOOC » pour Social Open Online Course. Connaissez-vous ce nouveau système d’apprentissage ? Va t’il prendre le pas sur les MOOC ? Réponses.    MOOC/COOC – SOOC : […]
Lire la suite...

Commentaires 2

La montée en puissance des équipes de vente par l’internalisation de la formation

La société Carador, qui compte 50 boutiques dispersées dans l’hexagone, est en pleine transformation. Sa stratégie est ambitieuse. Il s’agit d’acclimater son modèle économique, en l’état typique d’une organisation « familiale », avec celui d’une organisation « groupe » en vue d’accompagner de façon optimale le développement homogène de sa chaîne de boutiques.   Une fois établis les fondamentaux […]